Journal des Vitrines des magasins - store windows, shop windows

Vitrines insolites dans Souvenirs de Paris

14 août 2009

dans Culture

Souvenirs de Paris, de Valérie Weill et Philippe Chancel (chez Thames&Hudson).

Ce livre est une déambulation photographique dans le Paris des boutiques et des magasins, une promenade à travers des vitrines et des décors qui tous nous surprennent par leur caractère inattendu, poétique ou décalé. Juxtapositions incongrues d’objets, accumulations improbables, agencements très graphiques, décorations étranges, lieux de toute une vie destinés à disparaître avec leur propriétaire… Tous les endroits présentés ici existent – ils sont même sous nos yeux, au coin de la rue – , mais nous ne savons plus les voir.

Valérie Weill et Philippe Chancel ont su garder cette capacité à regarder et à se laisser étonner. Perec disait qu’il faut savoir « interroger l’habituel, même si nous y sommes habitués ». C’est ce que font ces images dans leur quête poétique de l’ordinaire.

Véritable témoignage du Paris d’aujourd’hui, cet ouvrage s’adresse aux amoureux de la ville, aux touristes qui veulent en garder un souvenir authentique, aux amateurs de photographie ainsi qu’aux passionnés d’art contemporain qui ne manqueront pas d’y voir autant d’installations trouvées.

Souvenirs de Paris chez Thames & Hudson
Souvenirs de Paris chez Thames & Hudson
Souvenirs de Paris chez Thames & Hudson

Extraits du livre:

« Valérie Weill: Effectivement, on peut considerer ces vitrines comme des « installations trouvées» , elles ne sont pas nées de la main d’un artiste. On pourrait dire que c’est en quelque sorte de l’art brut. Quand à nous, nous n’avons touché à rien: chaque assemblage était là, tel quel, nous n’avons fait que poser notre regard dessus.

« Valérie Weill: Je considère toutes les boutiques que nous avons photographiées comme des poches de résistance à la standardisation qu’imposent aujourd’hui les aménagements urbains. (…) Les vitrines que l’on montre dans le livre paraissent tour à tour poétiques, tristes, drôles, absurdes, touchantes. Est-ce intentionnel de la part des commerçants ? Je crois qu’ils essaient tout simplement de se distinguer. Il y a une espèce de langage vernaculaire du petit commerce, une petite chanson qui traverse tous ces lieux et qui donne une tonalité particulière à ces photos.» 

Souvenirs de Paris chez Thames & Hudson
Souvenirs de Paris chez Thames & Hudson


Bookmark and Share
vitrine Creative Commons License
Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.0 France License.
L'actualité des vitrines des magasins de mode, luxe, beauté, enfant, etc. vous est proposée par Stéphanie Moisan.