Journal des Vitrines des magasins - store windows, shop windows

Articles avec le mot clef:

art contemporain

Pour les 10 ans de la Nuit Blanche, Tsuneko Taniuchi a décidé d’occuper deux chambres en vitrine de l’Hôtel Amour.
D’un coté la vidéo d’une performance qui la montre habillée en mariée en train d’exécuter un tableau (micro-événement n°14 / Future épouse aime faire de la peinture, 2002) et de l’autre une performance inédite « Micro-événement n°41 / Flower bed, 2011″, un hommage à l’artiste Yayoi Kusama où l’artiste est allongée sur un lit recouvert de gerberas de toutes les couleurs.
« Sur fond de berceuses enivrantes, l’artiste réalise une sculpture vivante, où les sentiments de joie et d’enchantement, mais aussi la peur, la solitude et l’insomnie se confondent. Une réflexion sur le statut de la femme dans notre société et sur les normes sociales, sexuelles et culturelles.» 


Hotel Amour, 8 rue Navarin, 75009 Paris

Le célèbre orfèvre Christofle a donné carte blanche à l’artiste Cyprien Chabert pour la réalisation de fresques en vitrine de la rue Royale. Les candélabres signés Ora-Ïto prennent place dans la lumière d’un monde entièrement végétal et tropical.



[ la suite de l´article… ]

La 3ème édition des vitrines Paris & Création, aux Galeries Lafayette, offre une vision panoramique de l’actualité culturelle de la capitale à travers des installations très variées.
Sont mis à l’honneur le Centre Pompidou, les Arts Décoratifs, la Gaité Lyrique, le Palais de Tokyo, la Maison rouge, la Cité de l’architecture & du patrimoine, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris,  et le BAL du 11 juillet au 5 août.








[ la suite de l´article… ]

S’inspirant de la célèbre citation: «We don’t stop playing because we grow old. We grow old because we stop playing.» de George Bernard Shaw, le magasin londonien, Selfridges, célèbre le thème du jeu pour ce Noël et nous emmène à travers ses 27 vitrines dans un voyage ludique et très coloré.

Cette année, les quatre vitrines sur Orchard Street ont été consacrées à l’artiste Pete Fowler de Monsterism. Inspiré par le thème PLAY, Fowler a conçu une version moderne d’un Noël en famille avec des personnages colorés, sans oublier l’animal de compagnie !




La vitrine de Sylvanianfamilies:

Les personnages « Frank Sidebottom»  de Chris Sievey:




[ la suite de l´article… ]

A l’occasion du lancement du forfait Origami Style et dans le cadre de la nouvelle campagne marketing, les Paper Toyz envahissent les vitrines de la boutique Orange sur les Champs Elysées. Un concours est même lancé afin de trouver et capturer, parmi les 100 000 000 de Toyz qui ont envahi la France, les 13 paper toys créés par 8 artistes internationaux (Cream, Check Morris, Dran, Andy Rementer, Run, Small & Paze, So-Me, Zhou). Sur internet, dans la presse ou dans la rue, la chasse est ouverte du 4 au 17 novembre !


Boutique Orange, 125 avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS

Les vitrines du Printemps Haussmann célèbrent les créateurs américains (Tory Burch, Marc JacobsMichael Kors, Ralph LaurenProenza Schouler, ThakoonOhne TitelDiane Von FurstenbergAlexander Wang) en associant à chaque silhouette et marque, un objet ou un personnage iconique de la culture américaine. Cupcake, hot-dog, donut, Mickey, Superman et Bob l’éponge sont au rendez-vous !
A l’occasion de l’évènement « Printemps loves New York », le pop street artiste franco-américain Mr Brainswash a créé 14 œuvres XXL exclusives sur le thème de New York et de ses icônes.





[ la suite de l´article… ]

{ 3 comments }

« Sillages» , Installation et projection vidéo
Dans le cadre de la nuit blanche 2010 et dans la vitrine de la galerie NEC, un lit est installé et un système de projection vidéo fait défiler des personnes dénudées endormies. Venue de la danse, Frédérique Chauveaux développe, depuis l’arrivée des nouvelles technologies, une œuvre vidéo prolongeant son travail sur le corps.



[ la suite de l´article… ]

{ 1 commentaire }

Printemps loves New-York ! C’est l’événement « vitrine»  de la rentrée !
La ville de New-york est mise à l’honneur au Printemps. Les onze vitrines du grand magasin boulevard Haussmann s’habillent pour l’occasion de « Scratch Paper» , pour sceller la collaboration avec la marque new-yorkaise de luxe Coach. Happening le 31 août avec le collectif d’artistes 9ème Concept qui revisite façon « comics»  les thèmes de la marque et le New-York chic au travers de fresques urbaines représentant les quartiers les plus emblématiques de New-York.




[ la suite de l´article… ]

{ 3 comments }

Cet été, les Galeries Lafayette présentent en vitrines, jusqu’au 5 août boulevard Haussmann, et pour la deuxième année consécutive, l’événement Paris & Création et mettent à l’honneur l’énergie artistique de Paris dans les domaines les plus inventifs que sont l’art, la mode ou encore le design.
Huit institutions culturelles parisiennes présentent des projets en résonance avec leur programmation estivale et rendent compte du dynamisme culturel de Paris : le Centre Pompidou, la Cité de l’architecture & du patrimoine, Les Arts Décoratifs, le Lieu du Design, la maison rouge, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, le Palais de Tokyo, le Parc de la Villette.

Vitrine du Centre Pompidou

Vitrine de la Cité de l’architecture & du patrimoine

Vitrine du Musée des Arts Décoratifs

[ la suite de l´article… ]

Du 25 mars au 22 mai 2010, «Space for Fantasy», réunit des énergies et des attitudes communes entre art, mode et design.
À travers cette exposition conçue par Audrey Mascina, la Galerie des Galeries invite à découvrir comment des gestes créatifs émanants de milieux et de personnalités différentes peuvent trouver une résonnance et une pertinence entre eux.
« Space for Fantasy » rassemble les univers de cinq créateurs : Henrik Vibskov, Jerszy Seymour, Manish Arora, Vincent Olinet et Thomas Lélu. Tous partagent cette disposition naturelle à repousser les frontières de leur territoire artistique, et inscrivent leur imaginaire, leur vision de la fantaisie et l’humour au coeur du quotidien. Leur vocabulaire plastique s’amuse à étirer les limites de l’illusion et du réel, au point de faire absorber à la normalité ambiante une dose d’incongrue en toute neutralité et spontanéité. Inattendues, « extra visuelles », leurs oeuvres cultivent cet attrait du point de rupture qui fait chavirer l’ordinaire en terrain de jeux et d’expériences. Toutes les oeuvres de « Space for Fantasy » ont été conçues spécifiquement pour l’exposition ou réactivées pour le contexte : elles fusionnent avec l’espace pour s’imposer comme un environnement à habiter, activer, expérimenter et même parfois à développer. Traversant cette zone imaginaire, le spectateur est invité à envisager autrement son rapport au monde.



[ la suite de l´article… ]

{ 2 comments }

Dans le cadre du lancement de la marque Hi Panda, les célèbres pandas « grincheux»  de Ji-Ji, artiste d’origine chinoise, ont débarqué à Paris dans les vitrines du Citadium. Ils seront également exposées du 23 février au 28 février à la mezzanine du Palais de Tokyo sous forme de peintures et sculptures.

Le Message de la marque:
Les expressions des visages des Pandas de Ji-Ji sont inspirées de la vie quotidienne de la jeunesse née après 1980. Cette nouvelle génération chinoise est radicalement différente de leurs parents : ils aiment la musique, le basket, la culture hip-hop, et se distinguent par un fort caractère sarcastique, narcissique, fier et fluctuant. La marque Hi Panda reflète donc la vie et les rêves les plus fous de la Chine contemporaine.


[ la suite de l´article… ]

{ 3 comments }

Au début des années soixante, Christo élabore une réflexion sur les Store Fronts (devantures de magasins). Il montre dès 1963 des vitrines et, de manière récurrente, recouvre de papiers ou de tissus opaques la partie intérieure de la vitre. Contrairement aux objets qu’il a coutume d’emballer dans leur intégralité, il masque une surface conçue à l’origine comme espace de présentation. Dès 1964, il réalise des devantures de magasins grandeur nature, en assemblant d’abord des objets trouvés (à New York, Paris et Toulouse), en se servant ensuite de matériaux neufs. à l’occasion de l’exposition internationale Documenta 4 à Kassel en 1968, il réalise le Corridor Store Front. Véritable environnement qui incite le spectateur à s’engager dans un corridor menant à une porte fermée, ce travail présente des vitres parfaitement transparentes, mettant en évidence la vacuité de l’ensemble. Réactivé pour le Mamco (Musée d’art moderne et contemporain) de Genève, ce travail n’avait plus été montré depuis cette date.

Four Store Fronts, Project, 1964-1965

Corridor Store Front, 1967-1968

[ la suite de l´article… ]

Pour Noël, le magasin Le Bon marché collabore avec l’artiste vidéaste Bertrand Planes et nous propose en vitrine 4 installations visuelles et sonores à ne pas manquer. En guest star, la fameuse dinde, drôle et décalée !





[ la suite de l´article… ]

Sur invitation de la Galerie Anatome, Agrafmobile a lancé le temps d’une nuit, dans le cadre de Nuit Blanche 2009, une nouvelle « tentative de reconquérir l’espace public comme espace d’imagination appartenant à ceux qui y vivent» . Malte Martin a détourné les vitrines des magasins de confection de la rue Sedaine et nous a entrainé dans une « atmosphère flottante entre shopping nocturne et voyage littéraire étrange» .


Vitrines nuit blanche 2009 rue sedaine - octobre 2009


Vitrines nuit blanche 2009 rue sedaine - octobre 2009


Vitrines nuit blanche 2009 rue sedaine - octobre 2009


Vitrines nuit blanche 2009 rue sedaine - octobre 2009


[ la suite de l´article… ]

Invité exceptionnel des Galeries Lafayette, du 8 septembre au 3 octobre 2009, David Lynch crée et réalise en exclusivité pour les Galeries Lafayette 11 vitrines uniques sur le thème « Machines, Abstraction and Women»  et une exposition inédite « I see Myself»  à la Galerie des Galeries.



« Pour moi, ces vitrines sont comme des boîtes à bijoux. Elles présenteront des scènes avec des paysages et des personnages qui évoqueront la machine, l’abstraction et la femme. Avec des sons, des figures animées et des lumières. J’espère qu’elles auront leur magie et qu’elles laisseront toute sa place au rêve» .



[ la suite de l´article… ]

{ 3 comments }

Invitée d’honneur et commissaire de l’exposition culturelle en hommage à Los Angeles, Liz Goldwyn a imaginé mettre en scène, grâce à des installations multi médias, deux références légendaires de Los Angeles. D’un côté, lumière et soleil, la nature, le glamour et la vie, un thème autour des «Palmiers»… De l’autre, la nuit et ses mystères, le choc du trafic incessant sur l’enchevêtrement des highways, l’onde inoubliable du « LA By Night » !

Liz Goldwyn réinvente les dix vitrines de la rue de Sèvres pour y exposer des photos emblématiques de palmiers icônes…ses « Musical Palm trees» *.
Au 2ème étage, une galerie spécialement conçue à cet effet, permettra de se plonger au coeur de la nuit de Los Angeles, grâce à la projection en boucle et en 3 dimensions d’une séquence nocturne originale…

*Palmiers musicaux de Liz Goldwyn – Création Sonore de Money Mark
Jusqu’au 11 octobre 2009 au Bon Marché Rive Gauche, 24 rue de Sèvres, 75007 Paris



[ la suite de l´article… ]

{ 1 commentaire }

Vitrine de l’exposition, « Au-delà du vêtement» , à la Galerie des Galeries Lafayette.

Les galeries Lafayette en partenariat avec le festival « MyParis» , donnent carte blanche à Olivier Saillard du 26 juin au 15 Août. Scénographe, commissaire, « scuplteur» , archiviste, étalagiste, Olivier Saillard endosse tous les rôles pour cette exposition à travers laquelle il nous délivre son Paris.

Nostalgique d’une certaine forme d’esthétisation du vêtement, Olivier Saillard s’est plongé dans les archives de Stockman, célèbre maison centenaire spécialisée dans le mobilier et accessoires de boutique. Ses recherches lui ont inspiré la conception des « Sculptures display» : reproductions à l’identique des structures que ce fabricant produisait dans les années 20 et 30. Présentés sur des tables ou au sol et habillés d’accessoires gris, les arbres à chapeaux, les arbres à chaussures, les anneaux à foulards, le rond à cravate, les présentoirs à gants, à mains ou à robes sont mis en scène et agencés délicatement avec l’aide des petites mains d’une étalagiste.

[ la suite de l´article… ]

C’est dans un univers floral et épuré que sont présentées les bouteilles de la cuvée baptisée ESSENTIEL de la maison Nicolas Feuillate. Cette dernière s’était fait connaître à l’occasion de la semaine nationale du développement durable qui a lieu du 1er au 7 avril 2009.

Avec cette cuvée, le Champagne Nicolas Feuillatte est allé à l’ESSENTIEL en choississant la matière première (le raisin issu de la viticulture raisonnée) et les matières sèches (étiquette, coiffe, muselet, bouchon, verre, sac) ayant un faible impact sur l’environnement.



[ la suite de l´article… ]

Splendide  installation chez Isabelle Marant faite de 350 plumes en biscuit de porcelaine translucide par l’artiste Arnold Goron


[ la suite de l´article… ]

Du 07 au 25 juillet 2009, 8 institutions culturelles parisiennes investissent les vitrines des Galeries Lafayette du boulevard Haussmann dans le cadre de l’exposition Paris & Création. Paris & Création est organisé avec le soutien de Louis Pion Paris et du Comité Régional du Tourisme paris Ile de France

Vitrine de la Maison Rouge, extension de l’exposition « Vraoum ! Trésors de la bande dessinée et art contemporain» 
Projet de Fabien Verschaere

Vitrine du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris
Scénographie de Sam Baron


Vitrine des Arts Décoratifs, Echo de l’exposition consacrée à « Madeleine Vionnet, puriste de la mode» 
Scénographie: agence Andrée Putman

Vitrine du Palais de Tokyo, Module du Palais de Tokyo hors-les-murs,
réalisé par l’artiste Vincent Ganivet

Vitrine du Centre Pompidou, extension dela nouvelle présentation des collections du Centre Pompidou: « elles@centrepompidou» 
Projet de Natacha Lesueur


[ la suite de l´article… ]

vitrine Creative Commons License
Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.0 France License.
L'actualité des vitrines des magasins de mode, luxe, beauté, enfant, etc. vous est proposée par Stéphanie Moisan.